Interview Smart Immo du 19.09.2021

ITW  B SMART : SMART IMMO du 19.09.2021

 

Journaliste: Bonjour Élodie Setruk !

Vous êtes présidente de Coloc & You, vous avez une plateforme qui fait plusieurs services. 

Tout d’abord c’est la mise en relation entre futurs colocataires.. 

Élodie : et bailleurs ! 

Exactement !  L’idée c’est de simplifier l’ensemble des démarches concernant la mise en relation et l’entrée au sein de la colocation. Le colocataire va avoir la possibilité de constituer un dossier unique en ligne et ensuite, de candidater à autant de colocs qu’il le souhaite via la plateforme. 

En utilisant toujours le même dossier évidemment pour ne pas avoir à le reconstituer à chaque fois, jusqu’à ce qu’il trouve son bonheur. 

Et du côté bailleur, il va y avoir la génération automatique du contrat de bail, la génération automatique de l’état des lieux qui vont être évidemment à paramétrer une première fois et ensuite, qui se font automatiquement. En trois minutes le bailleur peut récupérer tous les documents légaux : c’est un gros gain de temps !

 

Journaliste : Ensuite pour la gestion pendant la coloc, vous avez des outils aussi ?

Élodie : Exactement oui tout à fait. La plateforme est lancée depuis le début d’année 2021 !  C’est encore frais ! 

Journaliste : Tout frais

 

Élodie : On a encore plein de fonctionnalités à développer, à mettre en place, mais la première fonctionnalité qu’on a souhaité installer et proposer à nos clients :  c’est la gestion du suivi technique !  

Souvent dans les colocations, tout s’use plus vite parce que c’est pas une famille qui va faire sa lessive de blanc/couleur/noir toutes les semaines ensemble !  Tout est beaucoup plus utilisé, s'abîme plus vite … En fait l’idée c’est de permettre aux colocataires de pouvoir déposer/déclarer directement sur la plateforme un sinistre qui pourrait survenir dans une colocation en vraiment à quelques instants et cela, de façon très intuitive.

Journaliste : Ça permet de mieux piloter un appartement qui vit à plein, c'est ça ?

Élodie : Exactement !

Journaliste : Parce que j’imagine qu'il y a 4 locataires dans un même appartement … 

Élodie : Exactement ! oui tout à fait !

 

Journaliste : Il faut faire attention à tout ! 

C’est étonnant, ce chiffre, vous me disiez que la colocation représente 12 % du marché locatif en France !!?

Élodie : Exactement ! Ces dernières années, ça a doublé tous les 24 mois donc ça a augmenté de façon vraiment constante. 

Avec le Covid il y a eu une petite accalmie forcément, il y a beaucoup d’étudiants qui ont eu des cours en distanciel, ils se sont retrouvés à retourner étudier chez leurs parents pour économiser des loyers ce qui est logique. Mais je pense que là ça va repartir de plus belle, et puis d’autres part, la gentrification sur les grosses agglomérations a une vocation à rendre la colocation un mode d’habitat prépondérant !

 

Journaliste : C’est vrai que les loyers restent chers !  La colocation, y’a pas de doute,  c’est vraiment moins cher en loyer…

Élodie : En moyenne 20 % moins cher qu’un studio ! 

Et surtout, on est souvent sur des loyers toutes charges comprises. Donc en payant son loyer, on a payé l’intégralité des charges allouées au bien. Et il nous reste abonnement de téléphone, transport … 

 

Journaliste : Ça fait 8 ans que vous êtes dans ce marché de la colocation, votre site internet est tout récent mais vous avez une expérience derrière. Quelles étaient les évolutions que vous avez vu dans la colocation ?

Élodie : La naissance du coliving forcément !

Journaliste : Coliving c’est plus de service en fait, autour d’une colocation ?

Élodie : Oui c’est ça plus de service ! Certains vont proposer automatiquement (mais ce n'est pas une définition même du coliving) des chambres avec salle d’eau privée. Après il y a vraiment plus que l’espace cuisine/séjour éventuellement extérieur en commun et tout le monde a vraiment son petit studio”.

Journaliste : Plus d’indépendance et d’intimité ?!

Élodie : Exactement ! Donc oui le coliving qui est né et qui est apparu !  Après, c’est surtout l'augmentation de l’offre, de façon considérable.  Sur certaines communes on se rend compte qu’en fait il y a tellement d’offres, que ça a presque tendance à tirer les prix vers le bas !!  Ce qui est pour le bonheur des colocataires peut-être un peu moins des bailleurs mais oui l’offre se développe énormément et effectivement ça… En comparaison à Londres la colocation représente 40% du marché locatif ! 

Journaliste : On a encore des progrès à faire !! 

Élodie : On a encore de beaux jours devant nous je pense ! 

 

Journaliste : Merci de nous avoir en parlé, votre site s’appelle Colocandyou..?

Élodie : Tout à fait !

Journaliste : Merci d’être venu sur le plateau de B Smart !

Élodie : Merci !